Réf : 305/1

LUX - Le risque ESG : l’essentiel

Banque > Risk management et règlementation bâloise

Luxembourg

1 jour

20/06/2024

Prix en présentiel

926 €ht - Repas inclus

Objectifs

  • Avoir une vision d’ensemble des enjeux autour du risque ESG et des différentes notions associées.
  • Avoir un panorama des actions menées par les autorités publiques en vue d’un meilleur encadrement du risque ESG.
  • Appréhender les évolutions futures des marchés financiers relatives au risque ESG.
  • Appréhender les évolutions futures du cadre prudentiel relatives au risque ESG.
  • Situer les enjeux et les impacts de ces mesures pour les banques.
  • Avoir un aperçu de la feuille de route d’implémentation et du calendrier.

Animateur(s)

Julien DHIMA

Domaine d’animation et conception :
  • Gestion des risques et Bâle III.

Yannick LUCOTTE

Domaines d'animation et conception :
  • Économie monétaire.
  • Économie du développement.
  • Économétrie appliquée.
Stella MANGA CHESNAY

Stella MANGA CHESNAY

Domaine d’animation et conception :
  • Risque ESG.
  • Conformité/Compliance RSE, RGPD.

Nicolas MORICEAU-GOMEZ

Domaine d'animation et conception :
  • Risque ESG.
NGNOTUE Evelyne

Evelyne NGNOTUÉ

Domaine d’animation et conception :
  • Audit.
  • Contrôle interne.
  • Management des risques.
  • Opérations de marché.
Fabienne NTWA ANTIEME

Fabienne NTWA ANTIEME

Domaines d’animation et conception :
  • Risque ESG.

Programme

1INTRODUCTION : CONTEXTE, MISE EN ŒUVRE, PERSPECTIVES

Contexte d’encouragement de l’investissement durable.

Définition du risque ESG :

  • Risque environnemental :
    • Risque physique.
    • Risque de transition .
  • Risque social.
  • Risque de gouvernance.

Effet domino d’amplification du risque ESG sur les autres risques :

  • Effet sur les risques financiers (crédit, marché, liquidité).
  • Effet sur les risques non financiers (risque opérationnel, risque business, risque stratégique, risque de réputation).

Typologie des impacts pour la banque dus au risque ESG :

  • Pertes résultant de l’augmentation du nombre de défauts.
  • Pertes de trading.
  • Pertes dues à des besoins de trésorerie.
  • Pertes dues au risque opérationnel.
  • Pertes dues au risque stratégique.
  • Pertes dues au risque de réputation.

Recensement des principaux obstacles actuels au développement de l’investissement durable.

Le constat pragmatique de la CE sur la nécessité d’adapter le dispositif d’encadrement du risque ESG.

2MESURES EUROPÉENNES POUR L’ENCADREMENT DU RISQUE ESG

Contexte.

Divulgation d’indicateurs clés sur le risque ESG au niveau international.

Mise à la disposition des investisseurs et consommateurs de données sur la durabilité de qualité et faciles d’utilisation.

Prise de décision fondée sur des preuves.

Renforcement de la  convergence réglementaire internationale.

Promotion de la transparence et de la fiabilité des produits financiers durables.

3LA TAXONOMIE EUROPÉENNE SUR LES ACTIVITÉS DURABLES

Panorama des accords de Paris sur l’investissement durable.

Objectifs de la taxonomie.

Règlement (UE) 2020/852 du parlement européen et du conseil du 18 juin 2020.

Activités économiques durables sur le plan environnemental :

  • Critères de durabilité environnementale des activités économiques.
  • Application des critères de durabilité environnementale des activités économiques dans les mesures publiques, les normes et les labels.
  • Transparence des investissements durables sur le plan environnemental dans les informations précontractuelles publiées et les rapports périodiques.
  • Transparence des produits financiers qui promeuvent des caractéristiques environnementales dans les informations précontractuelles publiées et les rapports périodiques.
  • Transparence d’autres produits financiers dans les informations précontractuelles publiées et les rapports périodiques
  • Transparence des entreprises dans les déclarations non financières.

Objectifs environnementaux :

  • L’atténuation du changement climatique.
  • L’adaptation au changement climatique.
  • L’utilisation durable et la protection des ressources aquatiques et marines.
  • La transition vers une économie circulaire.
  • La prévention et la réduction de la pollution.
  • La protection et la restauration de la biodiversité et des écosystèmes.

Activités habilitantes.

Notion de GAR (Green Asset Ratio).

KPI et critères ESG.

Calendrier de mise en œuvre.

4ÉVOLUTION DU CADRE PRUDENTIEL AUTOUR DU RISQUE ESG

Exigence de publication sur les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance.

Rapport de l’EBA pour inclure les risques environnementaux dans le SREP.

Rapport de l’EBA sur le traitement prudentiel des actifs « verts ».

Évolutions CRR2.

Évolutions CRR3.

Pilier III ESG.

Feuille de route pour les banques :

  • Révision de leurs stratégies commerciales en relation avec leurs clients cibles, nouveaux produits, etc.
  • Intégration du risque ESG dans l’appétit aux risques.
  • Adaptation des marques et création de stratégies de développement durable.
  • Mise en place de cadres réglementaires actualisés tout au long de leurs chaînes de valeur.
  • Prise en compte de la durabilité dans la stratégie d’entreprise et la configuration organisationnelle.
  • Gouvernance.
  • Ajustement du portefeuille de produits et de clients.
  • Identification / classification des actifs durables.
  • Intégration des critères ESG dans les scoring de clientèles.
  • Offre de financement durable aux clients
  • Refinancement avec des instruments durables
  • Prise en compte de l’ESG (risque) dans la tarification et la gestion des risques
  • Prise en compte des risques ESG dans la charge de capital.
  • Prise en compte de Critères ESG dans le processus de distribution (y compris MiFID).
  • Reporting des risques ESG propres et de leur impact aux autorités de contrôle et aux parties prenantes.
  • Gestion des données ESG.

5SYNTHÈSE ET CONCLUSION

Synthèse de la journée.

Évaluation de la formation.

Public et pré-requis

Participants

  • Comptables, contrôleurs de gestion, gestionnaires des risques, inspecteurs, auditeurs internes, trésoriers.
  • Responsables financiers, responsables des fonctions ALM et Risques.
  • Collaborateurs des directions stratégie et communication financière
  • Commissaires aux Comptes et leurs collaborateurs.
  • Superviseurs, auditeurs externes, consultants.

Supports et moyens pédagogiques

  • Documentation en PowerPoint :
    Elle a été adaptée pour être utilisée en distanciel :

    • Plus d’exemples.
    • Plus d’illustrations.
  • Alternance d’illustrations et d’exercices pratiques, d’exercices sous Excel.
  • QCU, Vrai/Faux, questions/réponses pour vérifier, réviser et confirmer les acquis.
  • Exposé des états financiers de banques pour illustrer la théorie.

Connaissances requises

  • Connaissances générales bancaires.

Dates

Dates Localisation / Modalité Animateur(s)
20/06/2024 Luxembourg Julien DHIMA + 5 S'inscrire