certificate-blue

Certificat d'expertise en comptabilité bancaire et risques comptables


Objectifs

Photo de Philippe MascletTémoignage :
Philippe Masclet 

Adjoint au responsable comptable chez Rabobank International succursale de Paris
Diplômé du Certificat d’Expertise en Comptabilité Bancaire

« J’ai passé avec succès en décembre 2012 le certificat de spécialisation en comptabilité bancaire. A travers ces quelques lignes je souhaite faire partager mon expérience et inciter les indécis à franchir le pas. Les thèmes abordés sont nombreux et ont l’énorme avantage de peigner l’ensemble des métiers de la comptabilité bancaire. De plus ces formations ont le mérite de rafraichir et actualiser nos connaissances sur des sujets dont les évolutions sont perpétuelles. Elles sont dispensées par une équipe pédagogique dynamique, disponible et extrêmement compétente, le tout conjugué à des supports de cours très bien structurés qui permettent une mise en pratique facile. Enfin la reconnaissance par le CNAM et l’ADICECEI confère à ce certificat une valeur probante et légitime ».

Le métier de comptable de banque présente des spécificités mises en exergue par des formations et des ouvrages dédiés depuis de très nombreuses années.

Or, aucun certificat ne vient sanctionner les compétences acquises dans ce métier. Pour remédier à cette lacune, trois entités se sont regroupées pour mettre en place un certificat de comptabilité bancaire qui entre dans le cadre d’un « Certificat d’expertise ».

Un certificat mis en place par trois partenaires

AFGES, spécialiste de la formation Banque et Finance

  • Traduit les besoins de la profession en termes de modules de formations cohérents, pédagogiques et opérationnels.
  • Met en œuvre les formations.
  • Propose les épreuves d’examen et la grille de notation.

Le CNAM-INTEC, Institut National des Techniques Économiques et Comptables du Conservatoire National des Arts et Métiers

  • Valide le contenu de la formation, les épreuves, la grille de notation, le profil des candidats et des enseignants.
  • Organise l’examen.
  • Délivre les certificats.

L‘ADICEF, Association des Directeurs Comptables d’Établissements Financiers

  • Exprime les besoins de la profession.
  • Définit le contenu minimal des connaissances que doit acquérir un comptable de banque.

 

Qui peut présenter cet examen ?

  • Être titulaire d’un BTS comptable, DUT, DEA, DECG ou équivalent et avoir au moins une année d’expérience dans le service comptable d’un établissement de crédit ou d’une entreprise d’investissement.

ou

  • Bénéficier d’une expérience de huit ans dans le service comptable d’un établissement de crédit ou d’une entreprise d’investissement et sur examen de dossier.

Validation du certificat

Examen écrit :

  • QCU.
  • Questions ouvertes.
  • Questions fermées.

Règlement du certificat

Nous consulter.

Programme détaillé

1. Comptabilité bancaire : opérations classiques

  • Les comptes sociaux et comptes consolidés.
  • Les normes françaises et IFRS.
  • Les principes de contrôle interne comptable :
    • Définition du risque comptable.
    • Les 3 niveaux de contrôle : rôle, rattachement hiérarchique et fonctionnel.
    • La notion de compte sensible.
    • La documentation et les fiches de compte.
  • Les opérations décrites dans les parties suivantes seront étudiées :
    • Définition économique.
    • Traitements comptables.
    • Présentation dans les états financiers.
    • Méthodologie de contrôle comptable.
  • Les activités bancaires classiques :
    • Les opérations interbancaires et de trésorerie.
    • Les crédits à la clientèle.
    • Les créances douteuses et les dépréciations.
    • Le risque de crédit en IFRS9 : notion d’expected credit loss, les trois buckets prévus.
    • Les dépôts de la clientèle.
    • L’activité titres (présentation succinte).
    • Les moyens de paiement et les système de réglement.
    • Les immobilisations (présentation succinte).
    • Les provisions pour risques, capitaux propres et divers.
    • Les opérations de hors bilan.
    • La formation de résultat.
    • Les états financiers sociaux (NF).

2. Comptabilité des titres et autres non-dérivés

  • Les opérations décrites dans les parties suivantes seront étudiées :
    • Définition économique.
    • Traitements comptables.
    • Présentation dans les états financiers.
    • Méthodologie de contrôle comptable.
  • Les méthodes comptables utilisées (coût amorti et juste valeur).
  • La comptabilisation des titres en normes françaises.
  • La comptabilisation des titres en normes IFRS9.
  • Le risque de crédit en IFRS9 : notion d’expected credit loss, les trois buckets prévus.
  • Cession et transfert de titres et autres non dérivés (pension, prêts de titres, titrisation).
  • Informations relatives aux instruments financiers.

3. Comptabilité des produits dérivés

  • Les opérations décrites dans les parties suivantes seront étudiées :
    • Définition économique.
    • Traitements comptables.
    • Présentation dans les états financiers.
    • Méthodologie de contrôle comptable.
  • Présentation économique des swaps de taux d’intérêt.
  • La comptabilisation des dérivés en IFRS : la plupart des banques continuent d’appliquer les dispositions d’IAS 39.
  • Les particularités d’IFRS 9 pour la comptabilisation des dérivés.
  • La comptabilisation des dérivés en normes françaises : les quatre portefeuilles du 2014-07.
  • Application aux autres contrats (option, swaps cambistes, cross currency, caps, etc).

4. La consolidation des comptes : l’essentiel

  • Le cadre légal.
  • Les différents types de contrôle.
  • Pourcentage de contrôle et pourcentage d’intérêt.
  • Le périmètre de consolidation.
  • Les méthodes de consolidation.
  • Les retraitements préalables.
  • Conversion des comptes des société étrangères (IAS 21).
  • Notions sur les impôts différés.
  • Élimination des opérations réciproques et des résultats internes.
  • Évaluation des titres consolidés : IFRS 3.
  • Les états de synthèse consolidés.
  • La méthodologie de contrôle des comptes consolidés et les zones à risque.

5. Reporting réglementaire et prudentiel : l’essentiel

  • Introduction.
  • Le reporting SURFI.
  • Les états FINREP.
  • Les états COREP.
  • Le ratio de levier.
  • Les ratios de liquidité.
  • Les grands risques.
  • Les asset encumbrance. 
  • Les autres éléments du dispositif bâlois.
  • Les points de contrôle des états réglementaires.

6. Mise en oeuvre des contrôles comptables bancaires

  • Environnement général du contrôle interne.
  • Les exigences et bonnes pratiques du contrôle interne comptable.
  • La mise en œuvre des contrôles comptables par famille de comptes et par activité.

7. Fiscalité bancaire : l’essentiel

  • L’impôt sur les sociétés.
  • La TVA bancaire.
  • La taxe sur les salariés.
  • La contribution économique territoriale.
  • Autres impôts et taxes.


8. Révision, examen

  • Révision des aspects essentiels de chaque module.
  • Entrainement aux épreuves.
  • Examen.

Tarifs

  • Cycle complet de 16 jours y compris l’examen : 9 036 € ht dont 1 000 € de frais d’examen exonérés de TVA.
  • Révision, préparation, entraînement et passage de l’examen : 3 247 € ht dont 1 000 € de frais d’examen exonérés de TVA.
  • Parcours personnalisé : révision, préparation, entraînement et examen : 3 247 € ht + formations au choix au prix catalogue avec une réduction de 10 %.

Télécharger la plaquette du CECB

 

 

 

 

Les modules du certificat